Gazette des Sports Paris20

Le Paris Sport Club 1 s’incline face à Rueil : 28-30

HANDBALL- NATIONALE 3 HOMMES- MATCH D’ENTRAINEMENT – 03 09 2017

Les matchs amicaux se multiplient depuis la semaine dernière, en vue de la reprise du championnat prévue le 17 Septembre. Paris Sport Club 1 avait l’honneur de recevoir cet après-midi les équipes de Rueil (Pré Nationale) et Savigny (N3) pour se préparer aux futures joutes du championnat. Pas vraiment prêt, pas au complet, bien rajeuni, Paris Sport Club a été défait par une belle équipe de Rueil déjà bien affutée

Des automatismes à trouver

L’équipe du PSC qui a évolué cet après-midi ,au centre sportif Jules Ladoumègue à Paris Porte de Pantin, n’est manifestement pas  encore prête sur le plan technique. Il faut dire qu’à intersaison, elle a été profondément rajeunie : sept arrivées de jeunes joueurs pour seulement deux départs de joueurs très expérimentés. Avec l’absence jusqu’à fin septembre de Vincent Perreard, le capitaine, l’équipe parisienne a souffert de ses manques d’automatismes face à une formation ruelloise manifestement mieux affutée collectivement et physiquement ;

Rueil vire en tête à la mi-temps : 09-12

Les équipes s’apprécient et leurs dirigeants aussi. Mais dans une rencontre, personne ne se fait de cadeau. On joue à fond. Ce fût le cas lors du 1er match qui débuta à 14h10 suite à des petits problèmes techniques, liés au lieu de la rencontre.

C’est Rueil qui démarre le mieux et qui va perturber sérieusement le jeu parisien. Les deux formations font circuler le ballon très rapidement et les gardiens vont se mettre en évidence. Le respect reste de mise ,même si parfois, les contacts sont un peu rudes. Après quinze minutes, Paris est mené : 04-07. Mais revient après dix-neuf minutes : 08-09. Rueil, solide en défense et vif en contre-attaque, reprend un avantage de trois buts à la pause : 09-12

Paris termine fort mais pas suffisamment : 28-30

Isabelle Penafiel fait tourner son effectif, histoire aussi de donner du temps de jeu aux jeunes pour qu’ils s’aguerrissent. Marc Penalva est remplacé dans le but, toute la seconde mi-temps, par Enzo Pesenti-Rossi en  provenance de Villemomble.

Encadrés par les «  anciens, tels Sacha, Mathieu, Florian, Antoine », les nouveaux  jeunes joueurs ont commencé  prendre leur marque mais au bout seulement de cinquante bonnes minutes ; Pendant ce temps-là, Rueil a bien exploité la situation et conduit son match avec intelligence. Jamais vraiment inquiétés durant ces dernières trente minutes, les visiteurs ont montré toutes leurs qualités et nul doute qu’ils atteindront aussi la Nationale 3 en fin de saison prochaine. Le score, avec un écart minimum de trois à quatre buts, va toujours rester à l’avantage des visiteurs. 11-15/ 34ème, 18-23/49ème, 28-23/56ème.

A deux minutes de la fin de la rencontre, Paris se rebiffe, presse plus haut et gène son adversaire qui commet alors des fautes, vite exploitées par les rapides attaquants du PSC. La partie va se terminer sur un score assez serré en faveur de Rueil : 28-30

Grande prestation de Sacha Marmounet

Il est en forme le N° 8 du Paris Sport Club. Auteur d’une 1ère mi-temps remarquable d’efficacité, il a prouvé que ses blessures de la fin de saison dernière étaient bien oubliées. Tant mieux pour la formation d’Isabelle Penafiel qui peut se rassurer d’avoir un  tel canonnier.

Bonnes prestations des nouveaux arrivants

Il n’est jamais facile d’arriver dans un groupe aussi expérimenté que celui du PSC. Les jeunes que j’ai vus cet après-midi ont prouvé qu’ils avaient de l’envie, de la niaque, du talent mais qu’il leur faudrait un peu de temps pour faire exploser toutes leur potentialité. Si cela se produisait dans les deux mois, ce serait formidable et source d’espoir pour l’entraineur.

Article de Jean Michel Orlowski

La Gazette des Sports de Paris 20 .fr

03-09-2017