Gazette des Sports Paris20

Une graine de grand champion

NATATION-CHAMPIONNATS DE FRANCE-CATEGORIES +16 et 17 FILLES ET GARCONS – 25-07 au 29-07-2017

Les championnats de France catégories 16 et + pour filles et garçons se sont déroulés à Béthune (Pas de Calais). Florian Truchot  est un grand espoir de la natation française, originaire de Rosny sus Bois. Nous avons décidé de le suivre dans ses compétitions et nous n’avons qu’à nous en féliciter. Il vient de décrocher à Béthune 3 médailles dont une en Or et deux en Argent sur quatre courses effectuées

Engagé sur 4 courses

Florian est un sprinter à l’image de son illustre ainé Florian Manaudou. Il a donc décidé de s’engager sur le 50 et 100 m Nage Libre, le 50 m Papillon et le 50 m Brasse.

3 Titres obtenus dont un en Or sur le Papillon

Seule la brasse l’a empêché de faire un grand chelem. En Papillon, il a survolé sa finale A en terminant à la 1ère place en 00.24.03 devançant le 2ème de 42 secondes. Extraordinaire !

En nage libre, que ce soit en 50 ou 100, il terminé à la 2ème place, jamais très loin du vainqueur.

Résultats

1.    50 m Nage Libre

1er : Yonel Govindin (CN Marseille) : 00.22.92

2ème : Florian Truchot (ASPPT Orléans) : 00.23.02

3ème : Nosy Pelagie (EMS Bron) : 00.23.06

Remarque : Florian est le plus jeune du trio du podium.

2.    100 m Nage Libre

1er : Nosy Pelagie (EMS Bron) : 00.50.17

2ème : Florian Truchot (ASPTT Orléans) : 00.50.56

3ème : Maxime Grusset (Amiens Métropole National) : 00.50.69

3.    50 m Papillon

1er : Florian Truchot (ASPPT Orléans) : 00.24.03

2ème : Nosy Pelagie (EMS Bron) : 00.24.45

3ème : Oleg Garasynovytch (CN Avignon) :00.24.54

Et pourquoi une arrivée en équipe de France

Au vu de ces résultats, notre protégé Florian Truchot semble promis à un bel avenir dans la natation française. Nous ne doutons pas un seul instant sur son encadrement technique de valeur pour le faire entrer en Equipe de France et le faire connaitre au grand public. Ce jeune nageur a une marge de progression extraordinaire. Nous misons sur lui et le suivrons dans ses compétitions.

Article de Jean Michel Orlowski

La Gazette des Sports de Paris 20.fr

18-08-2017